logo                
    Le collectif    
 

« Le Collectif In Extremis est une cellule protéiforme dispersée, qui se regroupe selon le temps et l’urgence de situations particulières.

Elle vient habiter des espaces comme des prétextes pour y aménager une zone de création. »

 / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / 

Tumblr - Facebook - Instagram - Email - Portfolio

/ / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / /

Créé par onze jeunes artistes issus de l'école des Beaux-arts de Montpellier, Paris et Toulouse : Nicolas Aguirre, Marine Grabiel, Marion Lisch, Pierre Peres, Emile Copello, Geoffrey Badel, Quentin L’helgoualc’h, Chloé Viton, Eva Mulleras, Ekiem Barbier, Félix Mazard. Guilhem Causse, son douzième membre, le rejoint en juin 2017.
Informelle d’abord, cette collaboration prend consistance lors de l’année 2015, après une succession d’expositions diverses qui ont enrichi ces affinités et s’officialise enfin, par la création de l’association Collectif In Extremis, à l’occasion d’un projet de plus grande ampleur : From A to B.

Créé par onze jeunes artistes issus de l'école des Beaux-arts de Montpellier, Paris et Toulouse : Nicolas Aguirre, Marine Grabiel, Marion Lisch, Pierre Peres, Emile Copello, Geoffrey Badel, Quentin L’helgoualc’h, Chloé Viton, Eva Mulleras, Ekiem Barbier, Félix Mazard. Guilhem Causse, son douzième membre, le rejoint en juin 2017.

In Extremis cherche une complémentarité des pratiques artistiques afin de développer un “oeuvrer ensemble”. Il ne cesse de repousser ses propres limites, en ne se reposant jamais sur une méthode de travail unique, un type d'espace ou une forme de projet. De cette capacité de métamorphose – fruit de l'émulation du groupe – vient la variété de formes plastiques dans lesquelles il tente de se trouver: installations, films, création sonores et musicales, actions, écritures, éditions ou même commissariat d'expositions.

+++ Actuellement en résidence à la galerie Aperto

De janvier à mars 2018, Aperto accueille In Extremis afin qu'il développe ses recherches personnelles dans l'espace de la galerie et qu'il expérimente de nouveaux processus de travail comme au sein d’un laboratoire. Ces expériences proposeront trois ouvertures publiques présentant un état des lieux d’un axe de travail particulier à chaque événement. La résidence se clôturera par une exposition de deux semaines où In Extremis jouera le rôle de commissaire.

+++ Programmation des événements :

 Liaison - expérimental installation concert

Projectile - séance de projections documentaires + installations vidéo

PM-10 - action collective dans un environnement toxique

Exposition collective - infos à venir...

 

Le Collectif In Extremis est aujourd’hui accueilli par le Collectif Aperto à travailler dans sa galerie-atelier. Durant ce laps de temps le collectif occupe l’espace afin de développer ses recherches personnelles, expérimenter des formes et processus comme au sein d’un laboratoire. Ces expériences donneront lieux à des ouvertures publiques de diverses natures, présentant un état des lieux à chaque évènement d’un axe de travail particulier. De l’expérimentation sonore au commissariat d’exposition, en passant par la projection de films et des essais performatifs et formels, le Collectif In Extremis teste de nouveaux protocoles de travail, afin de préciser et présenter son identité.