logo                
    Cellule de degrisement    
 

Collectif In Extremis

 / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / 

Tumblr - Facebook - Instagram - Email - Portfolio

/ / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / /

téléchargez le fichier

Cellule de dégrisement

« On ne sait pas vraiment quand cela a commencé
mais on ne peut pas nier qu’il s’est passé quelque chose ... »
« On ne sait pas vraiment quand cela a commenc
mais ne peut pas nier qu’il s’est passé quelque chose ... »

« On ne sait pas vraiment quand cela a commencé mais on ne peut pas nier qu’il s’est passé quelque chose ... »

/ / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / 

VERNISSAGE LE 28 MARS A PARTIR DE 18H30

VISIBLE DU 28 MARS AU 15 AVRIL 2018 A LA GALERIE APERTO

OUVERT DU MARDI AU DIMANCHE DE 14H A 18H

/ / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / 

Pour son premier commissariat à la Galerie Aperto à Montpellier, le Collectif In Extremis réunit douze artistes : Julien Bourgain, Charles Cadic, Octave Courtin, La Cellule (Becquemin&Sagot), Noé Grenier, François Maurin, Clara Saracho de Almeida, Hugo Scibetta, Vahan Soghomonian et le duo Trapier-Duporté.

Sans figer un ensemble d’œuvres dans une narration concrètement ouverte et lisible, l’exposition plonge œuvres et spectateurs en immersion, elle suggère une ambiance comme territoire vivant, principe actif et latent, phénomène et symptôme.

Cette exposition présente un réseau de manigances, manœuvre au doute preuves et répercussions d’un état second.

Qu’elle soit dans le continuum ou le vertige brutal, dans un fin delirium ou sur les terres d’une belle gueule de bois, elle tente de (ré)activer l’art comme mécanique à trous, droit de silence, serpent qui se mord la queue ...

Pour être libre de se raconter des histoires et de divaguer encore, le Collectif In Extremis sur expose et place œuvres et spectateurs ensemble en Cellule de Dégrisement !