logo                
    11h42 | Drawing Room 016    
 

11h42

Une exposition de Lina Jabbour


Vernissage le 9 septembre à 18h00

 

Exposition du 10 au 25 Septembre 2016

Aperto, lieu d’ art à Montpellier

 

11h42.
Là où le sol déborde, le pilier projette son ombre, un cadran solaire immobile.
Aux murs, des paysages troubles.
Des motifs se distinguent à travers des superpositions de couleurs, d’autres par des jeux de transparence. D’autres encore grésillent point par point : rouges, verts, bleus. Et une empreinte, tel un fantôme. Les gestes répétitifs, les recouvrements successifs révèlent une temporalité du faire et mesurent le temps. Les   surfaces  -  opaques,   translucides,   millimétrées  -  sont   recouvertes   jusqu’à  leurs limites. Elles sont des écrans,  des fenêtres, des fragments, des mesures  de l’espace.

Elles oscillent entre la représentation du paysage et sa perception, vers une abstraction des formes pour rentrer dans la matière, dans la couleur, dans la trame.Les dessins et la peinture in-situ dialoguent ensemble et suggèrent des bribes de récits, des énigmes. Des impressions du passé dans un temps présent. 

Lina Jabbour  - 2016 -

 

 

 

+++ 

Lina Jabbour  - http://linajabbour.net

Télécharger le dossier de presse.

Télécharger le carton d' invitation.


Aperto
Horaires d' ouverture de 14h à 18 h.
Du mardi au dimanche inclus.
1 Rue Etienne Cardaire
34000 Montpellier
.

 



Drawing Room 016
 
Salon du dessin contemporain


Vernissage le 14 septembre à 18h00



7e édition - du 14 au 18 septembre 2016

La Panacée à Montpellier

 

Six jeunes artistes dont deux duos, sont invités à interroger le dessin à partir de leurs pratiques artistiques. Point de départ de pièces qui tirent leurs sources de l’esprit scientifique, ou lignes produites par des procédés techniques, le dessin s’hybride, s’agrège à des images d’une autre nature, se pose, s’écrit sur des supports parfois inattendus. Tracé par des fils de couleur RVB, le dessin au cordeau se fait écran ou tamis en écho aux couches de pixels qui constituent nos images numériques (Julien Borrel). Finement révélé à la surface de plaques d’aluminium, le dessin évoque  des réseaux, joue avec des codes graphiques industriels (Didier Hébert — Guillon) ou recompose, par strates des formules scientifiques gravées dans des plaques transparentes (Vincent Betbeze & Didier Hébert — Guillon). Les projets interrogent également les outils numériques et leur capacité à élever le dessin en 3D (Maxime Boutin & Juliette Lusven) ou à réinterpréter des cartographies historiques par la superpositions de découpes (Sarah Vialle). Les objets qui sont alors proposés sont le fruit de réflexions sur les conditions d’apparition des images liées à la matérialité dans laquelle elles s’impriment.

 

 

+++

Plus d’informations -
www.drawingroom.fr

Télécharger le dossier de presse.    

Télécharger le carton d' invitation.                          



La Panacée
Centre de Culture Contemporaine
14 rue de l’École de Pharmacie
34000 Montpellier